Posted on Laisser un commentaire

Histoire du tee-shirt des basketteuses de l’équipe de France : Braqueuse

Chaque sport a son moment de gloire, un moment historique à jamais gravé dans l’histoire. Le plus bel exemple de cette réussite, est la victoire de l’Équipe de France de Football en 1998. D’ailleurs, on ne dit même plus 1998, on dit 98, car elle fait parti de ces grandes dates de l’histoire comme 68, 39-45 ou encore 14-18.

Les braqueuses : héroïnes de toute une génération

Le basket féminin français a lui aussi connu ce moment de gloire. C’était en 2012, à Londres, un soir où les Bleues ont gagné un surnom a tout jamais gravé dans l’histoire. En accédant à la finale des Jeux Olympiques, l’Équipe de France s’assurait une magnifique médaille d’argent.

L’histoire du mot braqueuse…

Si vous êtes un fan de sport, vous avez sûrement entendu parler du mot braqueuses. Et là je ne vous parle pas de la fameuse série espagnole la Casa de Papel.

Si l’on regarde dans le dictionnaire, un braquage se définit comme un vol à main armée. Alors, dans le cadre de l’Équipe de France de Basket, pas d’armes a feu bien sûr, même si le tir à 3 points de Céline Dumerc est aussi précis qu’un sniper.

En réalité, l’histoire de cette appellation est née lors du championnat d’Europe 2009 en Lettonie. Lors de cette compétition, les françaises sont loin d’être favorites et pourtant, elles s’imposent dans le tournoi, remportant la médaille d’or contre toute attente. Elle qualifient alors cette victoire de « braquage du siècle » et s’autoproclament alors « Les Braqueuses ».

Néanmoins, leur surnom si brillamment choisi sera popularisée lorsque l’équipe de France de basket féminine remportera médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Car il en a fallu des efforts pour en arriver là !

Pour cela, il faut revenir, 6 ans en arrière, en Août 2012. À cette époque là ce n’était pas Valérie Garnier qui coachait l’Équipe de France, mais Pierre Vincent. En 2012, Bourges venait de décrocher son 11ème titre de champions de France, et Marine Johannès avait à peine 16 ans. Quand on y repense, 2012 est déjà bien loin, c’était une autre époque.

Dans la poule de l’Équipe de France, il n’y avait que des grandes équipes. Face au Brésil et la Russie c’est passé assez facilement. Contre le Canada, l’Australie et la Grande Bretagne se fut une autre histoire. En effet, les Bleues l’ont emporté de 4 points face au Canada et après prolongation de 4 et 3 points face à l’Australie et la Grande Bretagne. En finissant première de son groupe, la France s’évite l’ogre américain. Une frayeur de plus en Quart de Finale face à la république Tchèque où les Bleues rattrapent leur retard considérable dans un magnifique 4ème quart-temps pour s’imposer au final de 3 points. En Demi-finale, l’Équipe de France retrouve la Russie dont elle dispose facilement.

Après 7 matchs, 4 victoires de moins de 5 points dont 2 après prolongations, les Bleues accèdent à la finale des Jeux Olympiques et sont désormais assurées de repartir de Londres avec une médaille d’argent. À ce moment là, on peut les appeler les braqueuses…

Bien-sûr, en Finale, la France n’a pas pu rivaliser face à la mythique Team USA. Mais la satisfaction est ailleurs car cette magnifique médaille d’argent a mis le basket féminin sur le devant de la scène… une scène que les Bleues n’ont toujours pas quitté 6 ans après.

Outre cet exploit sportif, c’est donc aussi une avancé pour le sport féminin car la demi finale face à la Russie a réuni 5,2 millions de téléspectateurs soit 47,2 % de part d’audience. Cela veut dire que prêt d’un téléspectateur sur deux qui était devant ça télé regardait le match de l’Équipe de France.

La gamme Braqueuse de MissMatch

Braqueuse c’est plus qu’un simple mot, c’est un état d’esprit. Avec MissMatch vous avez la possibilité d’afficher cet état d’esprit aux yeux de tous et de montrer votre soutient aux Bleues. Que ce soit en débardeur ou un tee-shirt, en bleu, en gris, en rose… vous trouverez à coup sûr votre bonheur sur la boutique de MissMatch.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *